Soutenir le mouvement convivialiste

Rendre public votre soutien

Totalement indépendant, le Mouvement Convivialiste compte sur votre soutien financier

Adresser votre chèque à :

Association des Convivialistes
Bât. A3 – Boîte 99
7 rue Nicolas Houel
75 005 Paris


Ils soutiennent le manifeste convivialiste

Marc de Basquiat (Versailles, France) – Pierre Nicolas (Paris, France) – Marc Humbert (Rennes, France) – Gilles Maréchal (Pacé, France) – Anne-Marie KERFYSER (Acigné, France) – Hiroko Amemiya (Rennes, France) – Pascal BRANCHU (RENNES, FRANCE) – Emmanuel VERGE (POITIERS, FRANCE) – Florian Villain (Paris, France) – Leonardo Felipe de Oliveira Ribas (Rio de Janeiro, Brazil) – THIBAULT Thierry (CERGY, FRANCE) – Rogues Rogues (Caen, France) – Franck Renucci (Toulon, France) – Michel Cornette (Vernon, France) – Helena Vieira (Fortaleza, Brasil) – Jean Gatel (L’Isle-sur-la-Sorgue, France) – Jean-Guy HENCKEL (Besançon, France) – TENE JACQUES (ST LYS, FRANCE) – Bonne Rémy (Toulouse, France) – Jack Carasco (Nancy, France) – Jack Carasco (Nancy, France) – Pierre De Nicola (Dieupentale, France) – Virginie FUSCIARDI (Apt, FRANCE) – Francine Depras (PARIS, France) – Anne-Claire Savy-Angeli (Toulouse, France) – SERGE DUFOULON (Grenoble, FRANCE) – Eva Waginger (Mödling, Austria) – Moquet Patrick (CHENNEGY, France) – Josep Busquets Urpí (Barcelona, Catalunya (Estado español)) – Emmanuel Ollivier (Vitry-sur-Seine, France) – Lou Broos (Caen, France) – Hamel Miriam (Cologne, Deutschland) – Ferrarini Sébastien (Marseille, France) – Vincent DAVID (Paris, France) – Maxime Robenard (Caen, France) – Anne FREMAUX (Paris, FRANCE) – roland care (laval, france) – Colin Lemaitre (Saint-Étienne, France) – Marthe Mahieu (Rixensart, Belgique) – Léon REGENT (Rambouillet, France) – André MOISAN (TREGUIER, France) – Rodrigo Turin (Rio de Janeiro, Brasil) – Boucaud David (PETIT-BOURG, Guadeloupe) – Laurent Hincky (Paris_strasbourg, France) –

Ils nous disent

Après les excès du communisme et de l’anarchisme, les incohérences du néolibéralisme et du socialisme, nous avons vraiment besoin d’afficher un nouveau programme ambitieux pour fédérer les énergies de progrès, indépendamment des sensibilités politiques. Bravo pour votre travail utile à nos sociétés tentées par la désespérance !

Je vous soutiens sur ce fil rouge conducteur de convivialisme vital, pour qu’il nous guide dans nos choix citoyens

Un autre monde est possible, une société à sobriété choisie, des relations positives, le respect de l’autre et la coopération en seraient les clefs. Or, un convivialisme mondial sans convivialiste n’est pas possible. Soutenir voire être membre actif serait un début, le temps sera un facteur important, déterminant. Ce n’est pas perdu, mais pas gagné non plus, alors avancer ensemble et développer le pouvoir d’agir?
Bienvenu.e

Bonjour,
Très heureux que ce mouvement puisse exister et redonner de l’espoir dans nos valeurs communes. Comme le disait en 2001 Michel Winock: « Le post-modernisme a tiré le rideau sur les systèmes d’espérances collectives, l’héritage des lumières, les utopies messianiques, les promesses de cité radieuse, le sens de l’Histoire ». Nous nous réfugions aujourd’hui, et pourquoi pas, dans la spiritualité et la connaissance de soi, mais cela peut être aussi le signe du désenchantement, du désengagement social. Ce ne sont d’ailleurs pas nos élections dites « libres » qui peuvent nous apporter du réconfort. Et si nous avons pu un moment être réjoui par la chute du communisme, il faut bien admettre que nous sommes aujourd’hui dans un désert.
Alors, oui, le convivialisme, comme philosophie de vie et projet de reconstruction d’une pensée moderne est le bienvenu.

Parce que je crois que notre monde peut vraiment évoluer, je crois au mouvement « les convivialistes », un mouvement empreint d’humanité. Alors comme le colibri de Pierre RABHI je veux amener ma part.

Considérer le convivialisme au coeur de notre organisation humaine est pour moi une évidence … pourtant le plus souvent ignorée. Aussi, je ne peux que soutenir le travail que vous faites à construire cette vision, en réfléchissant, entre perspectives diverses, sur ce qui est essentiel pour vivre tous ensemble, sur notre planète. Je réfléchis pour ma part à la manière de coopérer pour aller vers une économie circulaire « solidaire » que l’on pourrait tout autant qualifier de conviviale.

Ce qui est nommé convivialisme représente un très grand espoir. Tout ce que ce manifeste évoque est à partager par toutes les voies possibles…seul moyen de voir se profiler convergences et émergences.

Le convivialisme n’en est qu’à ses soubresauts. Le 21ème siècle verra son expansion, mais il sera sévèrement concurrencé par l’autoritarisme et le technologisme. Le combat ne fait que commencer…

Je pense qu’il faut se lancer dans la promotion d’une nouvelle théorie politique à rebours du néolibéralisme et de la « troisième voie » libérale/socialiste. « Convivialisme ou barbarie » pourrait en être le slogan. Dans mon travail de thèse en écologie politique, j’ai intégré cette notion au Républicanisme écologiste (Green republicanism) que je defends.

BSR. j’avais deja été fort séduit par le 1er manifeste , que j’avais offert en 10 exemplaires autour de moi . séduit aussi par les travaux de Marcel Mauss. Anarchiste , libertaire il m’apparait certain que on n’y arrivera pas seul , il me plait cette idée que l’on pourrait s’opposer sans se massacrer et construire ensemble malgré nos différences en y associant ce qui nous ressemble , construire ensemble avec nos points communs , sans prosélytisme , . je fais circuler autour de moi le second manifeste , je pense quil faudra penser a une réedition . merci.

J’adhère depuis 40 ans aux idées et propositions du MAUSS, et avant cela à celles d’Ivan Illich, j’ai contribué à créer plusieurs écoles alternatives et je continue à promouvoir l’éducation au « vivre ensemble en dialogue et paix dans un monde durable » en divers lieux. J’ai lu le manifeste (Bravo !) et diffusé votre message invitant à l’acheter à 25 amis. Comment envoyer de l’argent autrement que par chèque ? En Belgique, ça n’existe plus ! De tout coeur avec vous.

Non aux paradis fiscaux, à la corruption, à la spéculation, aux fortunes insensées des uns, à l’endettement des autres, à la croissance du PIB, à la publicité, à l’obsolescence voulue, je rajouterais non au commerce des armes et à l’armement nucléaire…
Oui à la sobriété, à la gratuité, à la vérité, à la transparence, à un revenu universel…
Des évidences qu’il faut rappeler pour ne pas baisser les bras. Bravo !